UMP | PS | MoDem | FN

Partis politiques > UMP > Historique de l'UMP

Union pour un Mouvement Populaire

19 Janvier 2010

L'Union pour un mouvement populaire (UMP), premier parti politique de France en nombre d'adhérents, est un parti politique français de droite et de centre-droit créé pour soutenir Jacques Chirac lors de l'élection présidentielle de 2002.

L'UMP, le parti de Nicolas SarkozyD'abord nommé « Union pour la majorité présidentielle », l'UMP est créé en vue de réunir les forces politiques de droite et du centre, suite au premier tour de la présidentielle de 2002 qui voit Jean-Marie Le Pen (Front National) se qualifier pour le tour suivant. Les élections gagnées et les législatives de la même année passées, le mouvement change de nom pour s'appeler désormais « Union pour un Mouvement Populaire ». Le RPR et DL disparaissent pour se fondre dans ce parti majoritaire.

Alain Juppé est élu premier président du nouveau parti en novembre 2002. L'UMP devient le théâtre d'une lutte interne entre ce dernier, fidèle serviteur de Jacques Chirac et son principal rival, Nicolas Sarkozy.

Les élections régionales, cantonales et européennes de 2004 sont un véritable désastre pour le gouvernement. En juillet, de par sa condamnation dans l'affaire des emplois fictifs de la mairie de Paris, Alain Juppé se voit contraint de démissionner de son poste de dirigeant de l'UMP.

En novembre de cette même année, les élections internes de l'UMP rendent leur verdict : c'est Nicolas Sarkozy qui prend la tête du mouvement avec 85% des suffrages. Le parti lui permettra alors de monter en puissance pour atteindre son seul but, la présidentielle de 2007 et de se détacher de l'actuel Président de la République, Jacques Chirac.

En mai 2007, élu président de la République face à Ségolène Royal, il démissionne de la présidence de l'UMP. L'épineuse question de la succession se pose alors. Modifiant les statuts initiaux, le conseil national institue une direction collégiale composée d'un pôle législatif (Jean-Pierre Raffarin, Jean-Claude Gaudin et Pierre Méhaignerie) et d'un pôle exécutif (Patrick Devedjian qui démissionnera en décembre 2008 pour se consacrer à son portefeuille ministériel puis Xavier Bertrand en tant que secrétaire général).

 

Partager cet article

Partager cette annonce sur Facebook Partager cette annonce sur Twitter S'abonner au flux RSS

Commentaires

Réagissez à cet article

Votre pseudo
Votre email
Votre site (facultatif)
Votre commentaire
Cinq + cinq = ? (en lettres)
 
 

VIDEO EXCLUSIVE - PAS VUE A LA TV !

Le soir du 1er tour, vivez une séance de poignée de main et de bises plutôt animée !

DERNIERS COMMENTAIRES

Inscription Newsletter