E. Joly | M. Le Pen | N. Sarkozy | J.L. M?lenchon | P. Poutou | N. Arthaud | J. Cheminade | Fran?ois Bayrou | N. Dupont-Aignan | F. Hollande |

Candidats > Nicolas Sarkozy > Biographie de Nicolas Sarkozy

Nicolas Sarkozy, sa biographie

14 Novembre 2009

Nicolas Sarkozy (né Nicolas, Paul, Stéphane Sarközy de Nagy-Bocsa) nait le 28 janvier 1955 à Paris. Avocat de profession, il a été successivement maire de la ville de Neuilly-sur-Seine, député, porte-parole du gouvernement, conseiller général des Hauts-de-Seine, plusieurs fois ministre et 23e Président de la République Française.

Sarkozy battu à la présidentielle 2012Fils d'un immigré hongrois Pál Sárközy de Nagybocsa, arrivé en France en 1948, et de André Mallah, Nicolas Sarkozy après avoir hésité à embrasser la carrière de journaliste, décide en 1981 de passer le certificat d'aptitude à la profession d'avocat. Il deviend rapidement associé du cabinet d'avocats « Leibovici - Claude - Sarkozy ».
Marié en 1982 à Marie-Dominique Culioli qui lui donnera 2 fils, Pierre né en 1985 et Jean Sarkozy né en 1987, Nicolas Sarkozy épouse en seconde noce Cécilia Ciganer-Albeniz, l'ancienne femme de Jacques Martin. De cette union, naît Louis en 1997.

Elu conseiller municipal de Neuilly-sur-Seine en 1977, puis maire de cette même ville en 1983 à l'âge de 28 ans, il devient rapidement député à 34 ans puis ministre du Budget sous le gouvernement d'Edouard Balladur à 38 ans. C'est à cette période que les Français commencent à réellement connaître celui qui deviendra plus tard leur président.

Lors de la campagne présidentielle de 1995, il soutient Edouard Balladur contre Jacques Chirac. La défaite de ce premier le conduit alors à une « traversée du désert » jusqu'en 2001.

Son retour sur le devant le scène s'effectue à partir de 2002 lors des élections législatives où il obtient le meilleur score pour un député de droite (68,78% des voix). La présidentielle de 2002 voit la victoire de Jacques Chirac. Nicolas Sarkozy intègre alors le nouveau gouvernement où il occupe le poste de ministre de l'Intérieur, période caractérisée par le caractère « musclé » de sa politique, et qui le voit devenir la cible privilégiée de l'opposition (parti socialiste notamment).

En mars 2004, il est nommé ministre d’État, ministre de l’Économie, des Finances et de l’Industrie, dans le 3e gouvernement du premier ministre Jean-Pierre Raffarin. Fin 2004, il démissionne de son porte-feuille ministériel pour prendre la tête de l'Union pour un Mouvement Populaire (UMP) avec 85% des voix. Pourtant, en mai 2005, il revient au gouvernement de Dominique de Villepin en tant que ministre de l'Intérieur et de l'Aménagement du territoire, en sus de son poste de président de l'UMP et de président du conseil général du département des Hauts-de-Seine.

Nicolas Sarkozy se porte candidat à l'élection présidentielle de 2007 le 29 octobre 2006. Le 14 janvier 2007, seul candidat à l'investiture, il est officiellement désigné candidat de l'UMP à l'élection présidentielle en récoltant 98 % des suffrages de son parti. Le 26 mars 2007, le ministre de l'intérieur démissionne de ses fonctions pour se consacrer à sa campagne présidentielle.

Nicolas Sarkozy prend la tête du premier tour du 22 avril 2007, en recueillant 31,18 % des suffrages exprimés, contre 25,87% pour la candidate du Parti Socialiste Ségolène Royal et 18,57% pour François Bayrou. Le 6 mai 2007, il remporte l'élection présidentielle avec 53,06% des suffrages et annonce sa démission de la présidence de l'UMP dix jours plus tard.

En décembre 2007, Nicolas Sarkozy rencontre la chanteuse Carla Bruni. 2 mois plus tard, le 2 février 2008, l'ancien mannequin devient la première dame de France suite à son mariage avec le président.

Après 5 ans en tant que président de la République, il décide en début d'anner 2012 de briguer un second mandat à la tête de l'Etat. En étant le seul candidat de la droite traditionnelle, il parvient sans problème à se qualifier pour le second tour en obtenant 27,18% des voix le 22 avril 2012, juste derrière François Hollande.
Le 6 mai, le président sortant est sorti, battu au second tour de l'élection présidentielle avec seulement 48,38% des suffrages exprimés. Dans son discours, Nicolas Sarkozy annonce implicitement sa décision d'arrêter la politique.

 

Partager cet article

Partager cette annonce sur Facebook Partager cette annonce sur Twitter S'abonner au flux RSS

Commentaires

MAK

26.07.2011 | 21h27

Parcours politique impressionnant pour celui que je considere comme mon idole politique.

alexis

22.09.2011 | 17h33

Un président actif qui a fait beaucoup de réformes avec lesquelles je suis d'accord sauf la montée des taxes...

malou

08.03.2012 | 08h17

il vaut mieux avoir , encore , Nicolas que hollande !

nihel

13.03.2012 | 10h45

C'est pitoyable de vouloir voter pour lui!!!! Vive la démocratie

magalie

13.03.2012 | 16h04

c'est navrant de soutenir un homme politique qui baffoue les francais depuis 5 ans, n'importe qui fera aussi bien l'affaire.

Donatella

02.05.2012 | 04h31

@magalie : on est pas contre quelqu'un mais contre ses idees et excusez moi mais quand je vous lis , je vois juste votre opposition envers Sarkozy hors moi sans hesitation je pense que les idées de droite sont les mieux pour la France et qu'entre Hollande et Sarkozy , Sarkozy est le moins pire donc oui je le soutiens .

Duoface

05.05.2012 | 15h58

Bonjour à tous,
juste pour dire que j'espère que Mr Sarkozy va l'emporter !
Un détail comique, les belges se sentent trés concernés par cette élection, pourquoi ??? allez savoir !!! Par contre, détail bizarre, les quelques communistes restant chez nous préfèrent Mr Sarkozy à Mr Hollande, probablement parce qu'ils se rendent compte aussi que Mr Sarkozy est un interlocuteur valable lorsqu'il s'agit aussi de l'Europe et que Mr Holland promet que dès son élection on rasera gratis en France...

cendrillon

06.05.2012 | 14h51

vaut mieux avoir hollande que sarkozy au pouvoir !!!!!!
quelle honte de voter l'ump !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Noname

12.11.2012 | 09h43

Un grand bravo à cet homme politique, seul à avoir réellement cerné la problématique qui gangrène la France et qui était en mesure de stopper ce fléau. Je salue également la notoriété avec laquelle il représentait la France sur la scène internationale.

Prince

03.03.2013 | 09h28

SARKO :C'est un model de reussite par le travail. Un homme plein d'energie!

Réagissez à cet article

Votre pseudo
Votre email
Votre site (facultatif)
Votre commentaire
Cinq + cinq = ? (en lettres)
 
 

VIDEO EXCLUSIVE - PAS VUE A LA TV !

Le soir du 1er tour, vivez une séance de poignée de main et de bises plutôt animée !

DERNIERS COMMENTAIRES

Inscription Newsletter